L’INCLUSION EST UNE FORCE AU TRAVAIL

Dans l’ensemble du pays, près d’un demi-million de Canadiens en âge de travailler sont des personnes autistes ou ayant une déficience intellectuelle. Pour certaines de ces personnes, occuper un emploi au sein d’une main d’œuvre régulière demeure hors de leur portée. Bien que Prêts, disponibles et capables (PDC) et son réseau d’organismes d’employabilité partenaires collaborent avec des milliers d’employeurs pour remédier à cette situation, il est entendu que la relation employeur-employé traditionnelle n’est peut-être pas l’arrangement idéal auquel chacun des individus aspire. PDC reconnaît le potentiel du travail autonome pour les personnes autistes ou ayant une déficience intellectuelle qui sont soutenus par des organismes partenaires. Ce soutien permet à plusieurs personnes, en recherche d’emploi, d’envisager de poursuivre un projet entrepreneurial. L’une de ces chercheurs d’emploi est Mallory Pigage, à Whitehorse. 

Il y a plus de 6 ans, le service d’affichage de Mallory a débuté en tant que service de messagerie. En 2015, Mallory a occupé quelques emplois en administration et dans le secteur alimentaire, y compris un emploi pour l’honorable Larry Bagnell (député du Yukon, 2000-11, 2015-21). Bien que les emplois aient pu générer des revenus, aucun d’entre eux n’a pu bénéficier de ce que Mallory considérait comme son principal atout: une grande capacité à s’engager avec les gens et à réseauter. De plus, Mallory, qui vit avec des difficultés de mobilité occasionnels, voulait une occupation professionnelle qui lui permettrait de fixer ses propres heures, de prendre ses propres décisions et de travailler vers l’atteinte de ses propres objectifs. Avec l’appui d’Inclusion Yukon, Mallory a défini l’emploi idéal en tant que service de livraison par messagerie. Cependant, comme beaucoup d’efforts entrepreneuriaux, la bonne idée de Mallory n’a pas tout à fait fonctionné au départ comme prévu. Dans un laps de temps relativement court, Mallory a remarqué que tous les appels qu’elle recevait étaient pour faire de l’affichage et non du courrier. Et comme tous les bons entrepreneurs, Mallory s’est efforcée pour répondre à cette demande. Ainsi, en avril 2015, le service d’affichage de Mallory est né, et à la fin de la première année, elle avait terminé plus de 200 contrats et bifurqué d’une manière que même Mallory elle-même n’aurait pas pu prévoir.  

Alors que le service d’affichage continuait de croître à chaque année, Mallory a rapidement constaté qu’elle n’avait pas tout à fait laissé le service de messagerie derrière elle. Deux contrats/emplois subséquents se sont présentés pour compléter le travail d’affichage. Le premier a été de travailler avec le ministère de la Santé du Yukon, en livrant des trousses d’abandon du tabac de porte à porte pour les Yukonnais intéressés à se débarrasser de cette habitude. En 2019, le deuxième contrat fut celui d’offrir la livraison du journal hebdomadaire « What’s Up » de Whitehorse, ce journal livré à chaque semaine d’un magasin à l’autre.  

Au-delà des divers contrats/emplois, Mallory, comme beaucoup de personnes qui sont des travailleurs autonomes, a appris très tôt que faire l’ensemble des tâches est rarement une question simple. Tout d’abord, il y a la météo. Whitehorse peut avoir des hivers longs et rigoureux, ce qui rend les conditions moins qu’idéales pour toute entreprise qui exerce ses activités dans une large mesure à l’extérieur. Mallory dit: « Le ruban d’emballage ne colle pas par temps froid. » Bien qu’il s’agisse d’un détail pour la plupart, il peut devenir un obstacle crucial pour une entreprise basée sur l’affichage. Au-delà des conditions météorologiques difficiles, il y a aussi la myriade d’autres tâches lorsque vous êtes votre propre patron. Par exemple, Mallory est son propre comptable. Elle effectue la gestion des comptes clients et le suivi de divers contrats en plus de veiller à la gestion globale de l’entreprise. Bien que le rôle stimulant et varié de l’entrepreneur puisse être un obstacle majeur pour beaucoup, Mallory trouve que c’est l’un des aspects les plus intéressants de son projet. Mallory a commenté: « L’entreprenariat me donne de la variété. Chaque matin, je me réveille dans ma maison, à Whitehorse, et je me demande à quoi ressemblera ma journée. »

Au fil des ans, la demande pour les rôles variés de Mallory’s Poster Services a augmenté à un point où Mallory elle-même ne pouvait plus répondre à la demande. Ainsi, en 2019, le service d’affichage de Mallory est également devenu un employeur inclusif – embauchant Devon, un chercheur d’emploi ayant une déficience intellectuelle pour aider Mallory à faire de l’affichage dans certaines des rues principales de Whitehorse.  

Malheureusement, les activités de cette entreprise n’ont pas toujours été sans heurts. Comme pour de nombreuses entreprises canadiennes, la COVID-19 a durement frappé et menacé de faire dérailler de nombreuses années de croissance continue. Interrogée sur les impacts de la pandémie, Mallory a déclaré: « La Covid-19 a jeté une grosse balle courbe. Vous ne pouviez pas organiser d’événements – et vous n’avez pas besoin d’affiches pour ces événements que vous ne pouvez pas organiser. » La réponse de Mallory au Covid-19 a été une combinaison de réduction des effectifs (malheureusement, avoir à licencier son assistant) et d’ajustement pour répondre à une nouvelle demande. En effet, les galeries de Whitehorse ont commencé à tenir de petits événements tel qu’autorisé et ont retenu les services de Mallory pour faire de l’affichage. Maintenant, en 2022, les affaires commencent à reprendre vie, la communauté se remet de la pandémie petit-à-petit et Mallory reste optimiste pour l’avenir. Comme ce fut le cas pour tous les entrepreneurs à travers le pays, la Covid-19 s’est avérée être un véritable test de détermination et de résilience; un défi que Mallory Pigage était plus que capable de relever. 

Au fil des ans et des nombreux changements auxquels Mallory a été confrontée en tant qu’entrepreneure, PDC et le partenaire de prestation local, Inclusion Yukon, ont été avec elle en cours de route. Un soutien sous forme d’encadrement professionnel, de soutien au transport et d’autres formes d’aide à l’entrepreneuriat ont été fourni, au besoin. Ce soutien a permis à Mallory de naviguer dans les nombreuses étapes de croissance et de développement, ces étapes rencontrées par tous les entrepreneurs. Cet accompagnement garantit que Mallory dispose des outils nécessaires à la réussite de son projet et ce, au-delà de son ambition, sa détermination et son dynamisme.

Alors que le service d’affichage de Mallory continue sur la voie de la prospérité, Mallory a réfléchi à la fois au passé et à l’avenir de son entreprise. Du passé, Mallory est satisfaite de l’endroit où son chemin l’a menée, commentant: « (Le travail) me permet de sortir dans la communauté. C’est un match parfait pour ma personnalité. » Quant à l’avenir, Mallory espère que les conditions continueront de s’améliorer afin qu’elle puisse rappeler son assistant; un objectif principal à court terme.

Dans un pays où 50% des nouvelles entreprises échouent au cours des 5 premières années, le service d’affichage de Mallory a prouvé qu’il avait de la persévérance. Après avoir navigué non seulement dans cette première demi-décennie cruciale, mais aussi dans une pandémie mondiale, Mallory Pigage continue de se façonner un avenir à la fois prospère selon ses propres conditions. L’histoire de Mallory démontre non seulement l’opportunité qu’offre le travail autonome, mais aussi qu’au-delà d’être prêts, disponibles et capables, les chercheurs d’emploi ayant une déficience intellectuelle ou qui sont sur le spectre de l’autisme sont également débrouillards, avertis et ambitieux.